Ambassadeurs de marque

Retour à la liste des ambassadeurs

Ministère des Affaires extérieures/Bibliothèque et Archives Canada

Marcel Cadieux

 

« Personnage cultivé, Cadieux a été d’un grand soutien moral, généreux de sages conseils… il savait que dans la diplomatie, il fallait procéder par étapes. »

Paul Martin Sr.
secrétaire d’État aux Affaires extérieures (1963-1968)

 

Marcel Cadieux était un adepte du biculturalisme au sein du service extérieur et de la politique étrangère du Canada. Professeur en droit international, Cadieux fut l’un des principaux conseillers juridiques du ministère des Affaires extérieures et eut le privilège d’être le premier Canadien à siéger à la Commission du droit des Nations Unies. Cadieux acquit également la réputation d’administrateur de premier ordre. L’ensemble de ses compétences le mène à occuper des postes de direction en vue de diriger une transformation du ministère. En tant que chef de la Division du personnel, Cadieux propose de modifier les programmes de recrutement et d’embauche du ministère pour attirer plus de candidats francophones et créer un service extérieur plus représentatif de la population biculturelle du Canada. Comme sous-secrétaire adjoint, Cadieux se fait le champion des projets de développement dans les États africains francophones et incite les organisations canadiennes françaises à participer au programme d’aide à l’étranger du Canada. Étant l’un des premiers Canadiens français à s’être joint aux Affaires extérieures, Cadieux était résolu à ouvrir la porte à d’autres Canadiens français et leur permettre eux aussi de façonner la place du Canada dans le monde.

Marcel Cadieux (à droite) assis à côté du Secrétaire d’État aux affaires extérieures, Paul Martin et de l’ambassadeur français, François Leduc, lors de la signature de l’Accord culturel franco- canadien en 1967. Ministère des Affaires extérieures/ Bibliothèque et Archives Canada

Cadieux entre au Service extérieur canadien en 1941. Il fait son service de guerre dans les missions canadiennes à Londres et à Paris. En 1954, il se joint à la délégation canadienne auprès de la Commission de contrôle internationale pour le Vietnam. En 1977, il est nommé négociateur en chef lors de différends portant sur les pêches et les frontières entre le Canada et les États-Unis. Il assume de plus en plus de responsabilités et gravit les échelons aux Affaires extérieures et finit par occuper le poste de sous-secrétaire d’État aux Affaires extérieures. Après ce mandat comme le plus haut fonctionnaire au ministère, Cadieux est nommé le premier ambassadeur francophone aux États-Unis. Il dirige ensuite la mission canadienne auprès de la Communauté économique européenne dans le cadre de la « troisième option » du premier ministre Pierre Trudeau.

Cadieux nait à Montréal en 1915. Il obtient une maîtrise en droit de l’Université de Montréal et étudie le droit constitutionnel à l’Université McGill. Il a été fait Compagnon de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son dévouement à la fonction publique.


Lectures complémentaires :

Cadieux, Marcel. Le diplomate canadien; éléments d’une définition. Montréal: Fides, 1962.
Embruns. Montréal: le Cercle du livre de France, 1951.
Première armes. Montréal: le Cercle du livre de France, 1951.

Bothwell, Robert. “Marcel Cadieux: The Ultimate Professional” in Architects and Innovators: Building the Department of Foreign Affairs and International Trade, 1909-2009, édité par Greg Donaghy et Kim Nossal, 207-222. Kingston: School of Policy Studies, Queen’s University, 2009.

AMBCANADA | PO. BOX 53190 STN RIDEAU CENTRE OTTAWA ON. K1N 1C5 | 613-916-6358
2018-2021, Association des anciens ambassadeurs du Canada Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Plan du site | Ottawa Web Design – WEBSHARK
Loading...