Ambassadeurs de marque

Retour à la liste des ambassadeurs

Photo gracieuseté de la Fondation Nobel

Lester Pearson

 

« On peut donc dire que la crise de Suez a été une victoire pour les Nations Unies et pour l’homme qui a contribué plus que quiconque à sauver le monde à cette époque. Cet homme était Lester Pearson. »

Gunnar Jahn
président du comité Nobel (1941-1966)

 

Lester Pearson a maintenu la stabilité du monde de 1956. En juillet cette année-là, le président égyptien Gamal Abdel Nasser nationalise le canal de Suez, qui jusque-là appartenait aux Britanniques et aux Français. Pressés de reprendre ce lien capital avec leurs possessions impériales en Asie, la Grande-Bretagne et la France incitèrent Israël à envahir l’Égypte pour légitimer une occupation franco-britannique de la Zone du Canal. La connotation coloniale de l’invasion menaçait les relations américano-britanniques et aliénait plusieurs membres du Commonwealth, mettant ainsi en péril les alliances les plus importantes du Canada depuis le début de la guerre froide. C’est ainsi que lors d’une session d’urgence des Nations Unies, Pearson joue un rôle central dans l’adoption de la résolution menant à l’envoi d’une force de maintien de la paix dirigée par l’ONU pour surveiller le cessez-le-feu. La résolution de Pearson a résolu la crise, réparé les relations entre les puissances occidentales et mis en place la première mission de maintien de la paix des Nations Unies.

Lester Pearson s’adresse à un des comités de la Conférence des Nations Unies à San Francisco. Nations Unies/Bibliothèque et Archives Canada/C- 018532

Qu’il ait réussi à désamorcer la crise de Suez fait preuve de l’expérience que Pearson a acquise au cours de sa longue carrière de diplomate. Nommé ambassadeur à Washington en 1945, il assiste à la conférence de San Francisco, où l’ONU prend racine. Ayant vécu deux guerres mondiales, la dépression et le déclin de la Société des Nations, Pearson était convaincu que l’ONU deviendrait un dispositif efficace de médiation mondiale. Pearson mène donc plusieurs délégations canadiennes successives pour ensuite faire partie intégrante de l’Assemblée générale des Nations Unies et être élu président de la 7e session de l’Assemblée générale en 1952.

Né à Newtonbrook, en Ontario, en 1897, Pearson sert dans le Royal Flying Corps pendant la Première Guerre mondiale. En 1948, après 20 ans de carrière comme diplomate, le premier ministre MacKenzie King nomme Pearson secrétaire d’État aux Affaires extérieures. Après sa transition en politique, il est élu à la tête du Parti libéral en 1958 et élu Premier ministre en 1963 et en 1965.

Pearson reçoit le prix Nobel de la paix en 1957 en reconnaissance de son rôle de médiateur dans la crise de Suez.


Lectures supplémentaires:

Hillmer, Norman ed. Pearson: The Unlikely Gladiator. Montreal/Kingston: McGill-Queen’s University Press, 1999.

McKercher, Asa and Gallen R. Perras eds. Mike’s World: Lester Pearson and Canadian External Affairs. Vancouver: UBC Press, 2016.

AMBCANADA | PO. BOX 53190 STN RIDEAU CENTRE OTTAWA ON. K1N 1C5
2018-2021, Association des anciens ambassadeurs du Canada Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Plan du site | Ottawa Web Design – WEBSHARK
Loading...