Ambassadeurs de marque

Retour à la liste des ambassadeurs

«Ordre du Canada, 1987». Courtoisie de la famille Legault.

Léonard Legault

 

« Je n’entrerai pas dans les détails de ce qu’il a fait pour pousser pour les limites de deux cents milles pour le Canada et le monde, et pour remporter nos différends de frontière atlantique avec les États-Unis et la France. Je dirai seulement que selon moi, nous sommes un pays plus grand aujourd’hui, en territoire et en justice à cause de Léonard Legault. »

Roméo Leblanc, gouverneur-général

 

«Avec l’équipe juridique du golfe du Maine, 1984» (Première rangée, cinquième à partir de la gauche). Fonds du Conseil canadien de droit international


Un géant en droit international canadien, Léonard Legault a été un des plus grands experts canadiens du droit de la mer. Né à Gravelbourg, Saskatchewan, en 1935 et éduqué à l’université de Saskatchewan, Legault fut admis au barreau de l’Alberta avant de joindre le ministère des Affaires extérieures en 1962, servant à l’étranger à Varsovie, Nouvelle-Delhi et Genève. Détaché au ministère des Pêches, il était un délégué principal canadien à la troisième Conférence des Nations-Unies sur le droit de la mer dans les années 1970. Il a également dirigé les négociations halieutiques complexes suite à l’extension par le Canada de sa juridiction exclusive sur les pêches à deux cents milles de ses côtes. Après avoir servi comme Haut-Commissaire au Nigéria et au Sierra Leone de 1977 à 1979, Legault devient le jurisconsulte du ministère. Pendant les sept années de son mandat, il représenta le Canada à la Cour internationale de Justice, à la première comparution en solo du pays, dans la dispute frontalière maritime d’un enjeu considérable avec les États-Unis dans le golfe du Maine, assurant un accès à la pêche au pétoncle et au homard d’une grande valeur dans la région. Plus tard en 1991, il agit comme conseiller juridique pour le Canada dans son arbitrage avec la France au sujet de la frontière maritime limitrophe à Terre-Neuve et les îles françaises de St. Pierre et Miquelon. Récipiendaire du Prix du mérite exceptionnel de la Fonction publique en 1986, Legault travailla fort tout au long de sa carrière à consolider les revendications du Canada dans l’Arctique. Comme chef de mission adjoint à Washington de 1986 à 1990, il contribua aux négociations de l’accord historique de libre-échange entre le Canada et les États-Unis, dont il supervisa la mise en œuvre à son retour à Ottawa comme sous-ministre adjoint principal pour les États-Unis. Après avoir été ambassadeur du Canada près le Saint-Siège de 1993 à 1997, Legault devint président de la section canadienne de la Commission mixte internationale, avant de prendre sa retraite en 2001. Officier de l’ordre du Canada et récipiendaire des médailles des jubilées d’or et de diamant de la Reine Élisabeth II, de même que de la médaille John E. Read pour sa contribution remarquable au droit international, Legault est décédé en 2017.

Lecture supplémentaire:

  • L.H. Legault and D.M. McRae, “The Gulf of Maine Case,” Canadian Yearbook of International Law 22 (1984): 267-290.
AMBCANADA | PO. BOX 53190 STN RIDEAU CENTRE OTTAWA ON. K1N 1C5
2018-2021, Association des anciens ambassadeurs du Canada Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Plan du site | Ottawa Web Design – WEBSHARK
Loading...