Ambassadeurs de marque

Retour à la liste des ambassadeurs

Courtoisie de Donald Campbell

Donald W. Campbell

 

« Psychologiquement, le Canada a mis longtemps à devenir un pays du Pacifique. Les gens de la Colombie-Britannique et de l’Alberta n’ont pas besoin d’être persuadés. Mais rendu en Ontario, l’Asie pacifique commence à s’estomper. »

Donald W. Campbell

 

« Avec le président Clinton et le premier ministre Chrétien lors de la signature de l’ALENA, 1993 ». Courtoisie de Donald Campbell


Parmi les rares diplomates canadiens à servir en tant que sous-ministre du commerce international aussi bien que des affaires étrangères, Donald W. Campbell a eu une carrière remarquable de trente-six années qui a directement contribué à la croissance et à la prospérité canadiennes. Né à Drayton, Ontario en 1940, Campbell a fréquenté Waterloo University College avant de se joindre au ministère des Affaires extérieures en 1964. Suite à ses premières affectations à Seattle, Kingston, Londres et Nairobi, Campbell revint à Ottawa à la fin des années 1970, une décennie marquée par une crise énergétique mondiale, occupant un nombre de postes de plus en plus élevés dans le secteur de l’énergie. Après avoir été brièvement ambassadeur du Canada en République de Corée, Campbell fut rappelé à Ottawa en 1985 pour devenir sous-ministre adjoint pour les États-Unis. Nommé SMA principal pour les États-Unis en 1988, il joua un rôle important dans les négociations qui menèrent à l’Accord historique de libre-échange entre le Canada et les États-Unis cette année-là. Promu sous-ministre du commerce international en 1989, Campbell supervisa la négociation de l’Accord encore plus ambitieux de libre-échange nord-américain de 1994 qui contribua directement à la croissance économique et à la hausse du niveau de vie des américains, des canadiens et des mexicains. En tant qu’ambassadeur du Canada au Japon de 1993 à 1997, il contribua à revitaliser les relations canado-japonaises. Entre 1997 et 2000 Campbell fut sous-ministre du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et joua un rôle clé dans les sujets de l’heure tels la convention d’Ottawa sur les mines anti-personnelles, la création de la Cour criminelle international et la guerre du Kosovo. Campbell fut également le sherpa (représentant personnel) du premier ministre Jean Chrétien aux sommets du G8 pendant cette période. Récipiendaire du Prix du mérite exceptionnel en 1999, Campbell prit sa retraite de la fonction publique l’année suivante, devenant par la suite président du Groupe de CAE (compagnie canadienne de haute technologie), co-président du Conseil économique du Pacifique et le premier Membre émérite de la Fondation Asie Pacifique, entre autres postes. Il est récipiendaire de la médaille du jubilée de diamant de la Reine Élisabeth II.

Lecture supplémentaire:

  • Allan Gotlieb, The Washington Diaries 1981-1989 (Toronto: McClelland & Stewart, 2006).
AMBCANADA | PO. BOX 53190 STN RIDEAU CENTRE OTTAWA ON. K1N 1C5 | 613-916-6358
2018-2021, Association des anciens ambassadeurs du Canada Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Plan du site | Ottawa Web Design – WEBSHARK
Loading...